Des compromis, pas du bruit Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Edito

  • Deux partis sont au sommet de l’échiquier politique, mais ils n’en sont pas au centre. L’UDC, qui a conforté sa position le 22 octobre et le PS, qui n’est plus menacé par le PLR, sont sereins. Et mécontents. Les socialistes promettent depuis le soir du scrutin de mener une politique d’opposition durant la prochaine législature, à grands coups de référendums et d’initiatives populaires. Une stratégie d’opposition tout en occupant deux sièges sur sept au sein du gouvernement. L’UDC, qui cherche à nous faire croire qu’elle ne parvient pas à se faire entendre à Berne, ne fait pas autre chose. Un constat s’impose: les deux plus grands partis sont aussi les plus bruyants.

    Malgré une position confortable, ils contribuent de façon importante à la polarisation du débat politique dans notre pays. Qui perd peu à peu son habitude du calme et de la recherche de compromis. Les promesses des socialistes pour les quatre années à venir, tenues avec un vocabulaire de campagne électorale, laissent penser qu’ils espèrent peu de ce nouveau Parlement, mais aussi qu’ils ne sont pas prêts à mettre beaucoup de bonne volonté dans la discussion. Résoudre les problèmes importants et urgents – qui pour certains perdurent depuis de nombreuses années, comme celui des primes maladie – nécessite un autre état d’esprit.

    Les deux plus grands partis sont aussi les plus bruyants.

    C’est à se demander s’il ne faudrait pas exclure du Conseil fédéral les partis qui se comportent comme s’ils n’en étaient pas membres. A quoi bon les réunir, si trouver un consensus efficace leur semble impossible alors que les résultats des élections viennent à peine d’être dévoilés? Autant laisser la place à des partis plus attachés à la recherche de solutions communes, lesquels connaissent moins de succès électoral: le calme est un défaut plus qu’une qualité en période de campagne.

    Jusqu’au renouvellement intégral du Conseil fédéral en décembre, journalistes et politiciens seront obnubilés par l’attribution des sièges: faut-il privilégier le Centre au détriment du PLR ou intégrer les Verts? La réponse aux inquiétudes des Suisses ne se trouve certainement pas dans ces calculs d’épicier.

    Articles en relation


    L’angoisse des fins de mois

    Année d’élections fédérales et de déconvenues écologistes, 2023 est placée sous le signe de l’inflation et de la chute de Credit Suisse. Mais les Suisses peuvent se consoler en applaudissant le Nidwaldien Marco Odermatt, roi des pistes.


    Politique: sur le départ

    Parmi les 248 parlementaires fédéraux en fonction, certains ont vécu avec plus de calme les élections du 22 octobre (lire encadré): 37 d’entre eux ne sollicitaient pas de nouveau mandat. Dont l’écologiste Adèle Thorens et le libéral-radical Jacques Bourgeois.


    L’UDC récupère ses sièges

    C’était attendu: l’UDC progresse et les Verts faiblissent. L’élection du Conseil national – les choses restent ouvertes au Conseil des Etats – a confirmé le 22 octobre que leur propre situation économique inquiète davantage les Suisses que le climat en ce moment.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    La guerre, tout un poème

    20-02-2024

    La guerre, tout un poème

    Quoi de plus beau qu’une guerre? Sans même parler du magnifique potentiel économique qu’elle représente – l’industrie de l’armement tourne à plein régime et l’on pourra ensuite reconstruire, car comme...

    Ukraine: les visages de la guerre

    20-02-2024

    Ukraine: les visages de la guerre

    Le 24 février 2022, Vladimir Poutine lançait l’«opération spéciale» visant à «dénazifier» l’Ukraine, guerre que les Ukrainiens nomment «l’invasion à grande échelle». Dans le Donbass, où la confrontation dure depuis...

    Le symbole d’une résistance

    20-02-2024

    Le symbole d’une résistance

    Alexeï Navalny est mort à 47 ans dans une colonie pénitentiaire du cercle arctique le 16 février. L’opposant russe le plus célèbre à Vladimir Poutine était l’icône esseulée d’une maigre...

    Valais: réécrire la Constitution

    20-02-2024

    Valais: réécrire la Constitution

    Le Valais pourrait se doter d’une nouvelle Constitution: ses citoyens se prononceront le 3 mars sur le texte élaboré par une assemblée constituante. L’exercice de réécriture de la loi fondamentale...

    Le portrait de l’Echo: Frère Rémi-Michel Marin-Lamellet

    20-02-2024

    Le portrait de l’Echo: Frère Rémi-Michel Marin-Lamellet

    Il lui a fallu du temps pour trouver sa place, qui est aujourd’hui à la Villa Saint-Hyacinthe que les dominicains habitent en ville de Fribourg. A bientôt 30 ans –...

    En quête des prémices

    20-02-2024

    En quête des prémices

    La plante du mois de l'Echo

    La Fondation Opale fête ses 5 ans

    20-02-2024

    La Fondation Opale fête ses 5 ans

    A l’occasion de son cinquième anniversaire, la Fondation Opale, dédiée à l’art aborigène d’Australie, inaugure de nouveaux espaces et propose une exposition confrontant des œuvres d’horizons très divers.

    Le monde selon Monsieur X

    20-02-2024

    Le monde selon Monsieur X

    Entrepreneur, chef d’entreprise, milliardaire et père de onze enfants de trois mères différentes, Elon Musk est un twitteur compulsif. Pas étonnant qu’en 2022, il se soit offert son réseau social...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

    Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


    Echo Magazine © Tous droits réservés