Des bombes à retardement Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Edito

  • Riche idée que celle des Américains de livrer à l’Ukraine des armes à sous-munitions, ces espèces de bombes du Nouvel An qui ont pour effet festif de disperser de plus petites bombes sur plusieurs hectares. Pratique. Efficace. Si ce n’est qu’une bonne partie de ces explosifs – jusqu’à 40% – oublient d’exploser. Dans l’immédiat du moins: patiemment blottis dans le sol, ils attendent que quelqu’un mette le pied dessus. Dans 90% des cas un civil (selon Handicap International), souvent un enfant (une victime sur deux, dit la même ONG).

    L’Ukraine ayant pour point commun avec la Russie d’être plus optimiste dans la planification qu’heureuse dans la réalisation – la contre-offensive ne semble pas fonctionner beaucoup mieux que l’opération spéciale –, certains veulent relancer ses affaires par tous les moyens. Alors, pendant que la troupe tâtonnait et que Volodymyr Zelensky promenait ses doléances en Europe, Joe Biden a cessé de se tâter. Mais cette décision était «très difficile», a-t-il déclaré. Voilà qui réconfortera les Ukrainiens qui sauteront, mais pas de joie, sur les cadeaux de l’Oncle Sam une fois leur territoire récupéré.

    L’outil du crime contre l’humanité est devenu un outil parmi d’autres.

    Jamais en reste lorsqu’il s’agit de plaisanter, la Russie a dénoncé une escalade dans le conflit. Elle qui a contribué à faire de l’Ukraine le pays le plus miné au monde est accusée d’avoir recouru à ces bombes à fragmentation, mais peu lui chaut: comme les Etats-Unis (et l’Ukraine), elle s’est bien gardée de signer la Convention d’Oslo qui les proscrit. C’est en revanche le cas d’un bon nombre d’alliés des Américains un peu gênés aux entournures – mais pas au point de condamner la livraison.

    L’outil du crime contre l’humanité est devenu un outil parmi d’autres. Mais tout va bien, Kiev tiendra un registre des lieux frappés qui seront déminés en priorité. Bonne chance! Au Cambodge, où on y travaille depuis 25 ans, les mines antipersonnel et autres munitions non explosées, pour certaines estampillées Made in USA, ont fait 20’000 morts en quarante ans. «Les vraies victimes seront les Ukrainiens», a prévenu le Premier ministre cambodgiens Hun Sen. Mais qui écoutera ce trouble-fête?

    Articles en relation


    Ukraine: les visages de la guerre

    Le 24 février 2022, Vladimir Poutine lançait l’«opération spéciale» visant à «dénazifier» l’Ukraine, guerre que les Ukrainiens nomment «l’invasion à grande échelle». Dans le Donbass, où la confrontation dure depuis dix ans, volontaires locaux et étrangers défendent le drapeau jaune et bleu.


    La guerre, tout un poème

    Quoi de plus beau qu’une guerre? Sans même parler du magnifique potentiel économique qu’elle représente – l’industrie de l’armement tourne à plein régime et l’on pourra ensuite reconstruire, car comme chacun le sait, «quand le bâtiment va, tout va». Sa beauté est tout artistique. C’est l’exaltation du corps en tension. Que de belles statues on pourra ériger! C’est le génie des stratèges militaires. Que de manuels on pourra écrire! C’est la lutte éternelle du Bien contre le Mal, de la liberté contre la tyrannie, de la justice contre l’obscurantisme. Quels beaux récits on en tirera!


    Avdiivka: trophée de guerre

    Tous les regards sont tournés vers la bande de Gaza. Mais la guerre à l’est de l’Ukraine se poursuit avec la Russie: bombes et drones pleuvent sur le Donbass et la ville meurtrie d’Avdiivka.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    La guerre, tout un poème

    20-02-2024

    La guerre, tout un poème

    Quoi de plus beau qu’une guerre? Sans même parler du magnifique potentiel économique qu’elle représente – l’industrie de l’armement tourne à plein régime et l’on pourra ensuite reconstruire, car comme...

    Ukraine: les visages de la guerre

    20-02-2024

    Ukraine: les visages de la guerre

    Le 24 février 2022, Vladimir Poutine lançait l’«opération spéciale» visant à «dénazifier» l’Ukraine, guerre que les Ukrainiens nomment «l’invasion à grande échelle». Dans le Donbass, où la confrontation dure depuis...

    Le symbole d’une résistance

    20-02-2024

    Le symbole d’une résistance

    Alexeï Navalny est mort à 47 ans dans une colonie pénitentiaire du cercle arctique le 16 février. L’opposant russe le plus célèbre à Vladimir Poutine était l’icône esseulée d’une maigre...

    Valais: réécrire la Constitution

    20-02-2024

    Valais: réécrire la Constitution

    Le Valais pourrait se doter d’une nouvelle Constitution: ses citoyens se prononceront le 3 mars sur le texte élaboré par une assemblée constituante. L’exercice de réécriture de la loi fondamentale...

    Le portrait de l’Echo: Frère Rémi-Michel Marin-Lamellet

    20-02-2024

    Le portrait de l’Echo: Frère Rémi-Michel Marin-Lamellet

    Il lui a fallu du temps pour trouver sa place, qui est aujourd’hui à la Villa Saint-Hyacinthe que les dominicains habitent en ville de Fribourg. A bientôt 30 ans –...

    En quête des prémices

    20-02-2024

    En quête des prémices

    La plante du mois de l'Echo

    La Fondation Opale fête ses 5 ans

    20-02-2024

    La Fondation Opale fête ses 5 ans

    A l’occasion de son cinquième anniversaire, la Fondation Opale, dédiée à l’art aborigène d’Australie, inaugure de nouveaux espaces et propose une exposition confrontant des œuvres d’horizons très divers.

    Le monde selon Monsieur X

    20-02-2024

    Le monde selon Monsieur X

    Entrepreneur, chef d’entreprise, milliardaire et père de onze enfants de trois mères différentes, Elon Musk est un twitteur compulsif. Pas étonnant qu’en 2022, il se soit offert son réseau social...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

    Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


    Echo Magazine © Tous droits réservés