Prestations complémentaires Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Actualité
  • En Suisse, des personnes âgées désargentées ne demandent pas l’aide à laquelle elles ont droit. En Suisse, des personnes âgées désargentées ne demandent pas l’aide à laquelle elles ont droit.

    Pour la première fois, une étude d’ampleur nationale indique que 230’000 seniors précaires ayant droit à un soutien financier ne le réclament pas. Par méconnaissance de ces prestations complémentaires (PC) de l’AVS, mais aussi par honte ou par peur.

    Les PC?

    Sans les prestations complémentaires, nombre de retraités habitant en Suisse n’arriveraient pas à joindre les deux bouts. Elles offrent un soutien à tous ceux dont les rentes de l’AVS et de la prévoyance professionnelle ne permettent pas de vivre décemment. Il s’agit d’un droit pour lequel le citoyen a cotisé – pas d’une aide sociale – accordé à 12% des rentiers AVS. Pourtant, révèle une étude publiée le 3 avril par la Haute école zurichoise des sciences appliquées dans le cadre de l’Observatoire national de la vieillesse de Pro Senectute, ce chiffre doublerait si les «non-recourants», au nombre de 230’000, faisaient valoir leurs droits!

    Par méconnaissance?

    Une bonne partie des personnes identifiées par l’étude menée sous les auspices de Pro Senectute ne connaissaient pas l’existence de cette aide ou s’imaginaient ne pas y avoir droit. Il s’agit des retraités les moins formés ou de nationalité étrangère. D’autres y renoncent en raison des obstacles administratifs, de la longue liste de formulaires à remplir et des nombreux documents à fournir. Les personnes seules en particulier. A noter que les non-Européens doivent avoir habité en Suisse de manière ininterrompue durant dix ans pour y avoir droit – cinq ans pour les réfugiés et les apatrides.

    Par honte? Par peur?

    Pro Senectute a remarqué, lors des consultations qu’elle offre tout au long de l’année, que certaines personnes «ne veulent pas être stigmatisées en tant que bénéficiaires de PC». Difficile d’accepter, quand on a cotisé toute sa vie, que cela ne suffit pas pour vivre dignement. L’association qui depuis 106 ans contribue à améliorer la vie des personnes âgées signale aussi que des personnes «n’ayant pas la nationalité suisse craignent de perdre leur droit de séjour si elles touchent ces prestations». D’autres encore refusent d’être un fardeau pour l’Etat ou de dépendre de l’argent des «autres».

    Rejet de l’Etat?

    Les aînés qui refusent sciemment les prestations complémentaires ne sont pas les seuls à faire ce genre de choix. Spécialiste du non-recours aux assurances sociales, la chercheuse à la Haute école de travail social de Fribourg Frédérique Leresche rappelle en effet que certains citoyens renoncent aux aides, car ils rejettent «le contrôle de l’Etat et l’idée qu’il détient le pouvoir symbolique et institutionnel de décider ce qui est bon pour eux». Quelles solutions? Renforcer le lien entre les individus et l’Etat en simplifiant l’accès aux droits. «Certaines informations n’existent qu’en allemand, en français ou en italien. Il faudrait les traduire dans d’autres langues», estime Alexander Widmer, membre de la direction de Pro Senectute Suisse. Des améliorations qui, avec le vieillissement de la population et le renchérissement du coût de la vie, pourraient avoir d’importantes conséquences: si l’aide non réclamée était automatiquement versée aux seniors concernés, 100’000 personnes en Suisse sortiraient directement de la pauvreté, selon Selon Pro Senectute.

    Articles en relation


    L’AVS, un débat philosophique

    Avec vingt votes en trente ans dont une majorité provoqués par des initiatives populaires, l’AVS est un thème politique plus que récurrent. Le 3 mars, les Suisses se prononceront sur l’introduction d’une treizième rente et le recul de l’âge de la retraite. Une vraie question de société.


    Rumeurs et fausses infos

    Nombre d’informations erronées circulent sur le droit aux prestations complémentaires (PC). En voici une liste – non exhaustive – susceptible de décourager des ayants droit:


    Le droit aux PC en Suisse

    Les prestations complémentaires ou PC soutiennent les retraités qui ont des rentes trop maigres pour vivre. L’accès à ce droit conforme à la législation fédérale, auquel le citoyen a contribué par ses impôts, n’est pourtant pas automatique. Un projet pilote vaudois a permis de détecter des dizaines de cas de non-recours dans des zones périurbaines. A Genève, le service concerné répond à 330 appels par jour.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    La guerre, tout un poème

    20-02-2024

    La guerre, tout un poème

    Quoi de plus beau qu’une guerre? Sans même parler du magnifique potentiel économique qu’elle représente – l’industrie de l’armement tourne à plein régime et l’on pourra ensuite reconstruire, car comme...

    Ukraine: les visages de la guerre

    20-02-2024

    Ukraine: les visages de la guerre

    Le 24 février 2022, Vladimir Poutine lançait l’«opération spéciale» visant à «dénazifier» l’Ukraine, guerre que les Ukrainiens nomment «l’invasion à grande échelle». Dans le Donbass, où la confrontation dure depuis...

    Le symbole d’une résistance

    20-02-2024

    Le symbole d’une résistance

    Alexeï Navalny est mort à 47 ans dans une colonie pénitentiaire du cercle arctique le 16 février. L’opposant russe le plus célèbre à Vladimir Poutine était l’icône esseulée d’une maigre...

    Valais: réécrire la Constitution

    20-02-2024

    Valais: réécrire la Constitution

    Le Valais pourrait se doter d’une nouvelle Constitution: ses citoyens se prononceront le 3 mars sur le texte élaboré par une assemblée constituante. L’exercice de réécriture de la loi fondamentale...

    Le portrait de l’Echo: Frère Rémi-Michel Marin-Lamellet

    20-02-2024

    Le portrait de l’Echo: Frère Rémi-Michel Marin-Lamellet

    Il lui a fallu du temps pour trouver sa place, qui est aujourd’hui à la Villa Saint-Hyacinthe que les dominicains habitent en ville de Fribourg. A bientôt 30 ans –...

    En quête des prémices

    20-02-2024

    En quête des prémices

    La plante du mois de l'Echo

    La Fondation Opale fête ses 5 ans

    20-02-2024

    La Fondation Opale fête ses 5 ans

    A l’occasion de son cinquième anniversaire, la Fondation Opale, dédiée à l’art aborigène d’Australie, inaugure de nouveaux espaces et propose une exposition confrontant des œuvres d’horizons très divers.

    Le monde selon Monsieur X

    20-02-2024

    Le monde selon Monsieur X

    Entrepreneur, chef d’entreprise, milliardaire et père de onze enfants de trois mères différentes, Elon Musk est un twitteur compulsif. Pas étonnant qu’en 2022, il se soit offert son réseau social...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

    Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


    Echo Magazine © Tous droits réservés