L’odeur de la poudre Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Edito

  • «Je suis très préoccupé par le climat guerrier qui règne actuellement un peu partout dans le monde, y compris en Suisse. On a l’impression que certains acteurs, même d’anciens pacifistes, sont comme emportés par l’ivresse de la guerre.» Cette déclaration du conseiller fédéral Alain Berset, le 4 mars, accusé de reprendre «le narratif russe» et critiqué par son propre camp socialiste, a fait mouche dans les milieux suisses opposés à la guerre.

    Depuis un an, ceux-ci observent avec la même inquiétude l’ambiance belliqueuse qui gagne insidieusement le monde. Réarmement inédit de l’Allemagne depuis la Seconde Guerre mondiale, doublement du budget militaire du Japon qui avait pourtant promis de «renoncer à jamais à la guerre» en 1946 après la dévastation nucléaire d’Hiroshima et de Nagasaki, extension de l’alliance militaire de l’OTAN, renforcement de l’accord politico-militaire anglo-saxon contre la Chine dans l’Océan Pacifique… et invasion russe de l’Ukraine.

    Dans un contexte si sombre, la parole pacifiste mérite d’être entendue.

    Jamais depuis l’implosion de l’URSS et les guerres balkaniques l’odeur de la poudre et du sang n’a flotté aussi lourdement en Europe. De financier, le soutien occidental au camp ukrainien est devenu militaire, avec des armes légères, puis lourdes (chars léopards). La livraison d’avions de combat? Elle repousserait plus loin encore la ligne rouge pourtant tracée afin d’éviter un conflit ouvert entre l’OTAN et la Russie, deux puissances nucléaires.

    Dans un contexte si sombre, la parole pacifiste, bien que sans grand poids politique, peut-être porteuse d’une vision que d’aucun jugeront naïve ou peu réaliste, mérite d’être entendue. Pour nous rappeler que d’autres voies, loin des armes, existent: la négociation, la médiation, le soutien humanitaire, l’aide aux réfugiés, l’amour du prochain. La Suisse, siège de l’ONU et du CICR, plus qu’aucune autre nation, devrait être sensible aux arguments de la paix. Pour éviter de se laisser entraîner dans l’escalade meurtrière de la guerre.

    Articles en relation


    Ukraine: les visages de la guerre

    Le 24 février 2022, Vladimir Poutine lançait l’«opération spéciale» visant à «dénazifier» l’Ukraine, guerre que les Ukrainiens nomment «l’invasion à grande échelle». Dans le Donbass, où la confrontation dure depuis dix ans, volontaires locaux et étrangers défendent le drapeau jaune et bleu.


    La guerre, tout un poème

    Quoi de plus beau qu’une guerre? Sans même parler du magnifique potentiel économique qu’elle représente – l’industrie de l’armement tourne à plein régime et l’on pourra ensuite reconstruire, car comme chacun le sait, «quand le bâtiment va, tout va». Sa beauté est tout artistique. C’est l’exaltation du corps en tension. Que de belles statues on pourra ériger! C’est le génie des stratèges militaires. Que de manuels on pourra écrire! C’est la lutte éternelle du Bien contre le Mal, de la liberté contre la tyrannie, de la justice contre l’obscurantisme. Quels beaux récits on en tirera!


    Avdiivka: trophée de guerre

    Tous les regards sont tournés vers la bande de Gaza. Mais la guerre à l’est de l’Ukraine se poursuit avec la Russie: bombes et drones pleuvent sur le Donbass et la ville meurtrie d’Avdiivka.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    La guerre, tout un poème

    20-02-2024

    La guerre, tout un poème

    Quoi de plus beau qu’une guerre? Sans même parler du magnifique potentiel économique qu’elle représente – l’industrie de l’armement tourne à plein régime et l’on pourra ensuite reconstruire, car comme...

    Ukraine: les visages de la guerre

    20-02-2024

    Ukraine: les visages de la guerre

    Le 24 février 2022, Vladimir Poutine lançait l’«opération spéciale» visant à «dénazifier» l’Ukraine, guerre que les Ukrainiens nomment «l’invasion à grande échelle». Dans le Donbass, où la confrontation dure depuis...

    Le symbole d’une résistance

    20-02-2024

    Le symbole d’une résistance

    Alexeï Navalny est mort à 47 ans dans une colonie pénitentiaire du cercle arctique le 16 février. L’opposant russe le plus célèbre à Vladimir Poutine était l’icône esseulée d’une maigre...

    Valais: réécrire la Constitution

    20-02-2024

    Valais: réécrire la Constitution

    Le Valais pourrait se doter d’une nouvelle Constitution: ses citoyens se prononceront le 3 mars sur le texte élaboré par une assemblée constituante. L’exercice de réécriture de la loi fondamentale...

    Le portrait de l’Echo: Frère Rémi-Michel Marin-Lamellet

    20-02-2024

    Le portrait de l’Echo: Frère Rémi-Michel Marin-Lamellet

    Il lui a fallu du temps pour trouver sa place, qui est aujourd’hui à la Villa Saint-Hyacinthe que les dominicains habitent en ville de Fribourg. A bientôt 30 ans –...

    En quête des prémices

    20-02-2024

    En quête des prémices

    La plante du mois de l'Echo

    La Fondation Opale fête ses 5 ans

    20-02-2024

    La Fondation Opale fête ses 5 ans

    A l’occasion de son cinquième anniversaire, la Fondation Opale, dédiée à l’art aborigène d’Australie, inaugure de nouveaux espaces et propose une exposition confrontant des œuvres d’horizons très divers.

    Le monde selon Monsieur X

    20-02-2024

    Le monde selon Monsieur X

    Entrepreneur, chef d’entreprise, milliardaire et père de onze enfants de trois mères différentes, Elon Musk est un twitteur compulsif. Pas étonnant qu’en 2022, il se soit offert son réseau social...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

    Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


    Echo Magazine © Tous droits réservés