Le Sri Lanka sombre Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Actualité

  • Le soulèvement populaire des Sri Lankais contre leurs autorités plonge la nation insulaire du sous-continent indien dans une crise politique qui est déjà gravement économique et énergétique. Le président Gotabaya Rajapaksa a fui à Singapour.

    Que se passe-t-il?

    Le Sri Lanka est confronté à sa pire crise depuis son indépendance en 1948 – il s’appelait Ceylan sous l’Empire colonial britannique. De la taille de la Lituanie, peuplée de 22 millions d’habitants, cette île de l’océan Indien non loin de la pointe sud de l’Inde subit des pénuries d’essence, d’électricité et d’alimentation ainsi qu’une inflation et une dette record. Cette grave crise, qui s’est développée en trois ans, s’accélère ces dernières semaines, le président et sa famille étant accusés d’en être responsables.

    Le président en fuite?

    Sous la pression populaire depuis des mois, le président Gotabaya Rajapaksa fuit Colombo, capitale du Sri Lanka, le 9 juillet: sa résidence est prise d’assaut par les manifestants! D’abord refoulé à l’aéroport, il part le 13 en exil à Singapour via les Maldives. Le Premier ministre Ranil Wickremesinghe, politicien également honni, est devenu président par intérim avant que le Parlement ne désigne, le 20, son successeur jusqu’en 2024.

    Le clan Rajapaksa?

    La gestion de la puissante famille Rajapaksa est visée par les manifestants et la majorité de la population. Ce clan domine la vie politique du Sri Lanka depuis 2005. Deux frères, Mahinda (démissionnaire de son poste de Premier ministre en mai suite à la colère populaire) et Gotabaya, ont été présidents et leur parenté en a abondamment bénéficié dans leur fief d’Hambantota, au sud de l’île. Situés au centre gauche, ils se sont signalés par leur népotisme, leurs dépenses colossales, voire absurdes, leur corruption et leur incurie. Les Rajapaksa ont un profil similaire à la famille Marcos aux Philippines.

    L’après-guerre civile?

    En 2009, le Sri Lanka met fin à 37 ans de guerre civile entre la majorité de la population cinghalaise et bouddhiste et les Tigres de libération de l’Eelam, issus de l’importante minorité tamoule hindoue (100’000 morts). Mahinda Rajapaksa est alors adulé pour avoir vaincu la guérilla indépendantiste tandis que son frère Gotabaya, dit «Terminator», est à la tête de l’armée. Le tourisme relance complètement l’île. Pendant que son niveau de vie commence à être envié par les Indiens, le Sri Lanka sourit. Pour dix ans.

    De mal en pis?

    Pâques 2019: des attentats djihadistes meurtrissent le Sri Lanka, touchant églises et hôtels (279 morts). Des baisses d’impôts vident les caisses de l’Etat et l’endettement, contracté notamment auprès de la Chine (un port est cédé à Pékin), étouffe l’économie. En 2020, la nation insulaire est radicalement stoppée par la pandémie. Son économie ne s’en remet pas.

    Baisse des rendements et des revenus, devises manquantes: au printemps 2021, la production agricole s’effondre. Depuis avril, le pays est en défaut de paiement. La crise politique, sociale et alimentaire devient énergétique (réserves d’essence et de gaz presque épuisées) avec le contrecoup de la guerre en Ukraine, certains craignant que ce scénario catastrophe se répète ailleurs. Tout s’effondre: les Sri Lankais en sont désormais réduits à cuisiner avec du bois.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    La guerre, tout un poème

    20-02-2024

    La guerre, tout un poème

    Quoi de plus beau qu’une guerre? Sans même parler du magnifique potentiel économique qu’elle représente – l’industrie de l’armement tourne à plein régime et l’on pourra ensuite reconstruire, car comme...

    Ukraine: les visages de la guerre

    20-02-2024

    Ukraine: les visages de la guerre

    Le 24 février 2022, Vladimir Poutine lançait l’«opération spéciale» visant à «dénazifier» l’Ukraine, guerre que les Ukrainiens nomment «l’invasion à grande échelle». Dans le Donbass, où la confrontation dure depuis...

    Le symbole d’une résistance

    20-02-2024

    Le symbole d’une résistance

    Alexeï Navalny est mort à 47 ans dans une colonie pénitentiaire du cercle arctique le 16 février. L’opposant russe le plus célèbre à Vladimir Poutine était l’icône esseulée d’une maigre...

    Valais: réécrire la Constitution

    20-02-2024

    Valais: réécrire la Constitution

    Le Valais pourrait se doter d’une nouvelle Constitution: ses citoyens se prononceront le 3 mars sur le texte élaboré par une assemblée constituante. L’exercice de réécriture de la loi fondamentale...

    Le portrait de l’Echo: Frère Rémi-Michel Marin-Lamellet

    20-02-2024

    Le portrait de l’Echo: Frère Rémi-Michel Marin-Lamellet

    Il lui a fallu du temps pour trouver sa place, qui est aujourd’hui à la Villa Saint-Hyacinthe que les dominicains habitent en ville de Fribourg. A bientôt 30 ans –...

    En quête des prémices

    20-02-2024

    En quête des prémices

    La plante du mois de l'Echo

    La Fondation Opale fête ses 5 ans

    20-02-2024

    La Fondation Opale fête ses 5 ans

    A l’occasion de son cinquième anniversaire, la Fondation Opale, dédiée à l’art aborigène d’Australie, inaugure de nouveaux espaces et propose une exposition confrontant des œuvres d’horizons très divers.

    Le monde selon Monsieur X

    20-02-2024

    Le monde selon Monsieur X

    Entrepreneur, chef d’entreprise, milliardaire et père de onze enfants de trois mères différentes, Elon Musk est un twitteur compulsif. Pas étonnant qu’en 2022, il se soit offert son réseau social...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

    Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


    Echo Magazine © Tous droits réservés