Le bien peut être injuste Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Edito

  • Le pape a donc dérapé. Encore. Ce bougre de François a à nouveau défendu la vie (mais où s’arrêtera-t-il?). Pas par obscurantisme, cette fois – ce n’était pas une critique de l’avortement ou de l’aide au suicide. Mais par poutinolâtrie: il a souhaité que l’Ukraine ait «le courage d’agiter le drapeau blanc».

    Laissons là l’ironie et reconnaissons que l’image, laissant penser à une capitulation plutôt qu’à une négociation, était malheureuse. Les cris d’orfraie des portefaix de l’Oncle Sam, empêtrés dans une guerre de civilisation qui ressemble à du placement de produit (vous reprendrez bien des munitions?), le sont aussi. Hurler au scandale évite de s’interroger. Sur le sens non pas de cette guerre, mais de sa poursuite qui fait s’entrechoquer les notions de justice et de bien.

    «L’honneur de Dieu et la raison» ne coïncident pas toujours.

    Il est aisé, dans le cas présent, de se faire une idée de ce qu’est la justice. L’Ukraine est un Etat dont les frontières ont été violées et le territoire saccagé. Il serait juste qu’elle retrouve toute sa souveraineté, et c’est d’ailleurs ce pour quoi elle se bat. On peut ensuite estimer que «ce qui serait bien» c’est que les habitants de ce territoire retrouvent la paix et la sécurité. Tout de suite. Justice et bien s’opposent ainsi. Que privilégier? Pour Volodymyr Zelensky, la justice. Pour le pape, vicaire du Christ qui invitait à chercher la justice de Dieu plutôt que les biens matériels, aucun hectare de territoire ne saurait valoir plus qu’une vie humaine. Le bien prime donc la justice des hommes.

    «L’honneur de Dieu et la raison», pour parler comme le Beckett de Jean Anouilh, ne coïncident pas toujours. Ce n’est pas la première fois que la justice est l’ennemie du bien. Confrontés à un même dilemme – qui n’en est peut-être pas un –, saint Venceslas, duc de Bohême, acheta la paix au 10e siècle et le bienheureux Charles d’Autriche tenta de la négocier dès 1916. Ils n’étaient pas de moins bons dirigeants que d’autres. Ils ont simplement mis leurs pas dans ceux du Prince de la Paix, songeant à leur population plus qu’à leurs coffres ou à quelques arpents. Principe que défend le pape. C’est le contraire qui serait un scandale. 

    Articles en relation


    Vision de la Russie lacunaire

    Le 8 mai, l’Occident fête la défaite de l’Allemagne nazie avec les images du débarquement de Normandie à l’esprit. Le 9 mai, la Russie commémore la fin de la grande guerre patriotique en pensant au sacrifice des soldats soviétiques. Deux facettes d’une même victoire. Et une impression de malentendu qui participe aux vieilles tensions entre la Russie et l’Ouest.


    La paix, et une bonne

    Le problème des guerres c’est qu’elles finissent par finir. Il faut alors gérer les antagonismes, souvent préexistants, que l’on a exacerbés. Or ce que nous vivons à l’échelle de nos querelles personnelles vaut en géopolitique: il est aisé de se déchirer, il est malaisé de se réconcilier. La paix qu’il faudra conclure avec la Russie sera difficile. Il faudra réconforter les victimes de trop d’horreurs sans conforter l’agresseur dans ses prétentions. Le placer face à ses responsabilités – mais sans l’humilier, préconisait il y a deux ans le président français.


    Le symbole d’une résistance

    Alexeï Navalny est mort à 47 ans dans une colonie pénitentiaire du cercle arctique le 16 février. L’opposant russe le plus célèbre à Vladimir Poutine était l’icône esseulée d’une maigre résistance démocratique. Il en est désormais le martyre.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    Soyons de vrais poètes!

    21-05-2024

    Soyons de vrais poètes!

    «La poésie sauvera le monde», a dit la libraire. Sur un ton neutre – les convictions profondes n’ont pas besoin d’éclats de voix. Si elle ne l’a pas encore fait...

    Le latin résiste

    21-05-2024

    Le latin résiste

    L’apprentissage de la langue de Virgile suscite toujours un intérêt, malgré les éternels questionnements sur son utilité. Si une légère baisse est observée au secondaire dans la plupart des cantons...

    Théâtre interactif

    21-05-2024

    Théâtre interactif

    Agée de 30 ans, la compagnie romande du Caméléon propose des spectacles sur des thèmes sociétaux sensibles comme le harcèlement. Lors de ses interventions qui ont lieu en entreprise, en...

    Augmentation de l’infertilité

    21-05-2024

    Augmentation de l’infertilité

    Enjeu de santé publique planétaire, l’infertilité touche un couple sur sept en Suisse. L’accès à la procréation médicalement assistée (PMA) y est toutefois entravé par la cherté des soins. L’augmentation...

    Journaliste du fait religieux

    21-05-2024

    Journaliste du fait religieux

    Comment devient-on journaliste du fait religieux? Catholique par sa mère espagnole, mais non pratiquante, Jessica da Silva Villacastin a toujours été en quête de sens. A travers l’arabe et l’hébreu...

    Cannes: Jury oecuménique

    21-05-2024

    Cannes: Jury oecuménique

    En 1974, le Jury œcuménique du Festival de Cannes, qui se termine le 25 mai, remettait son premier trophée. Il a depuis distingué une longue liste de films pour leurs...

    TV: Climat et droits humains

    21-05-2024

    TV: Climat et droits humains

    Les Aînées pour le climat Suisse ont remporté une victoire historique le 9 avril devant la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) contre Dame Helvétie. Un tournant crucial pour...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

    Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


    Echo Magazine © Tous droits réservés