Un train de retard Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Edito

  • Les esprits clairvoyants aiment les métaphores ferroviaires. «Trop souvent, dire que l’on va être en retard par rapport aux Etats-Unis ou à un autre pays suffit à donner de l’intelligence à un projet. Mais si être en avance signifie aller droit dans le mur, alors mieux vaut être en retard!», lançait en 2012 le biologiste français Jacques Testart dans le documentaire Un monde sans humains?.

    Voilà comment le père du premier bébé-éprouvette (1982), devenu l’une des voix les plus critiques de la science sans conscience, remballait les adeptes du transhumanisme – Google en tête – et la peur plus que jamais présente de «rater le train de la technologie».

    Pour sa part, Solange Ghernaouti, experte internationale en cybersécurité de l’Université de Lausanne, décrypte et dévoile depuis des années l’envers du décor idéologique de la transition numérique. Comme Jacques Testart il y a dix ans, cette référence mondiale de la lutte contre la cybercriminalité dénonce une fuite en avant technologique. Elle utilise l’image d’un train devenu fou auquel on accroche pourtant sans cesse d’autres wagons.

    Le numérique, train fou auquel on accroche sans cesse d’autres wagons.

    «La transition numérique actuelle consiste, explique-t-elle, à déplacer l’humain à la périphérie des systèmes et aussi à le remplacer.» La périphérie… cette zone d’exclusion où le pape François nous demande d’aller pour ne laisser aucun «compagnon de route» à l’écart! Personnes âgées, étrangers sans formation, jeunes défavorisés ou simples citoyens en désaccord, voire en rupture avec un monde digital dominé par les forces de l’argent: de plus en plus d’individus restent au bord du chemin de notre société ultra-connectée. Nouveaux exclus, nouvelles victimes de l’arrogance numérique, ils sont atteints, dit-on, d’illectronisme.

    «Un mot à la fois laid et condescendant», dénonce Jean-Claude Guillebaud. Pour l’essayiste et journaliste français qui a retrouvé la foi, la «cyberbéatitude» des années 1990 a vécu. Et si l’humanité veut éviter une cybercatastrophe, il lui faut combattre la dictature des algorithmes. En rejetant l’hégémonie des dominants qui «confondent ce qui se compte avec ce qui compte». La presse, elle-même soumise au diktat de la transition numérique, a-t-elle suffisamment de recul sur la question? Espérons que la peur de rater le train du numérique ne l’empêchera jamais de donner la parole à des esprits critiques comme Solange Ghernaouti.

    Articles en relation


    Le monde selon Monsieur X

    Entrepreneur, chef d’entreprise, milliardaire et père de onze enfants de trois mères différentes, Elon Musk est un twitteur compulsif. Pas étonnant qu’en 2022, il se soit offert son réseau social préféré avant de le rebaptiser et de le faire évoluer.


    Grands-parents connectés

    L’évolution technologique donne le tournis aux Suisses les plus connectés. Dans ce monde en perpétuel changement, les retraités ont de quoi se sentir perdus. Pour garder le contact avec leurs petits-enfants, doivent-ils forcément se mettre à la page? En ont-ils seulement l’envie et les moyens? Des spécialistes en ont discuté à la HES-SO de Sierre fin novembre.


    Tempête sur la tech

    En l’espace de cinq jours, le limogeage brutal suivi du réengagement triomphal de Sam Altman à la tête de l’entreprise OpenAI, à l’origine de ChatGPT, a fait souffler un vent de panique dans le monde des néo-technologies. Que s’est-il passé dans la Silicon Valley?

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    La guerre, tout un poème

    20-02-2024

    La guerre, tout un poème

    Quoi de plus beau qu’une guerre? Sans même parler du magnifique potentiel économique qu’elle représente – l’industrie de l’armement tourne à plein régime et l’on pourra ensuite reconstruire, car comme...

    Ukraine: les visages de la guerre

    20-02-2024

    Ukraine: les visages de la guerre

    Le 24 février 2022, Vladimir Poutine lançait l’«opération spéciale» visant à «dénazifier» l’Ukraine, guerre que les Ukrainiens nomment «l’invasion à grande échelle». Dans le Donbass, où la confrontation dure depuis...

    Le symbole d’une résistance

    20-02-2024

    Le symbole d’une résistance

    Alexeï Navalny est mort à 47 ans dans une colonie pénitentiaire du cercle arctique le 16 février. L’opposant russe le plus célèbre à Vladimir Poutine était l’icône esseulée d’une maigre...

    Valais: réécrire la Constitution

    20-02-2024

    Valais: réécrire la Constitution

    Le Valais pourrait se doter d’une nouvelle Constitution: ses citoyens se prononceront le 3 mars sur le texte élaboré par une assemblée constituante. L’exercice de réécriture de la loi fondamentale...

    Le portrait de l’Echo: Frère Rémi-Michel Marin-Lamellet

    20-02-2024

    Le portrait de l’Echo: Frère Rémi-Michel Marin-Lamellet

    Il lui a fallu du temps pour trouver sa place, qui est aujourd’hui à la Villa Saint-Hyacinthe que les dominicains habitent en ville de Fribourg. A bientôt 30 ans –...

    En quête des prémices

    20-02-2024

    En quête des prémices

    La plante du mois de l'Echo

    La Fondation Opale fête ses 5 ans

    20-02-2024

    La Fondation Opale fête ses 5 ans

    A l’occasion de son cinquième anniversaire, la Fondation Opale, dédiée à l’art aborigène d’Australie, inaugure de nouveaux espaces et propose une exposition confrontant des œuvres d’horizons très divers.

    Le monde selon Monsieur X

    20-02-2024

    Le monde selon Monsieur X

    Entrepreneur, chef d’entreprise, milliardaire et père de onze enfants de trois mères différentes, Elon Musk est un twitteur compulsif. Pas étonnant qu’en 2022, il se soit offert son réseau social...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

    Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


    Echo Magazine © Tous droits réservés